5 min de lecture

Aménager une salle de bain adaptée pour les seniors

de Cecilia

Garantir la sécurité des seniors dans la maison est très important. Ceci permet d'éviter les chutes, de faciliter les déplacements et d'augmenter le confort des personnes âgées.

La dépendance chez les personnes âgées n'est pas une fatalité. Les personnes dépendantes peuvent acquérir une certaine autonomie pour peu qu'elles bénéficient d'équipements sanitaires et de dispositifs adaptés.

Pour faire face à cette perte d'autonomie ou tout simplement pour anticiper des risques de chutes et d'accidents, il est important d'aménager votre espace de vie, votre logement.

L'une des principales pièces de votre maison qu'il conviendra d'adapter est votre salle de bain. C'est là que la plupart des 450 000 chutes à domicile se déroulent chaque année.

> Guide gratuit : Transformer sa salle de bains en douche à l'italienne <

1-Les adaptations mineures

Avant de vous lancer dans de gros travaux, il est possible de faire de petites adaptations qui vous permettront de rendre plus sûre votre salle de bain, vos sanitaires.

  • Disposer d'un sol antiglisse car le sol d'une salle de bain est bien souvent humide ce qui favorise les glissades. Ajouter un tapis antidérapant à l'entrée de la baignoire en prenant soin de le fixer au sol, et à l'intérieur de la baignoire ou de la douche permet d'éviter une chute. On peut également installer des bandes adhésives au fond de la baignoire ou du bac de douche, ou un revêtement antiglisse.
  • Vous pouvez aussi ajouter un marchepied pour simplifier l'accès à la baignoire ou à la douche.
  • Une planche de bain, sorte de siège très solide qui s'installe sur les rebords de la baignoire et grâce à ses fixations assure une bonne stabilité. La personne peut s'asseoir dessus plus facilement qu'au fond de la baignoire car sortir d'une baignoire est beaucoup plus complexe. Cela facilite également le bain donné par une aide à domicile.
  • Si vous possédez une douche, l'installation d'un siège de bain mural qui se replie pour prendre moins de place permet de prendre votre douche en position assise. En effet, rester debout sous la douche pendant 10 mn peut sembler long pour un senior qui a mal au dos ou aux jambes (jambes lourdes).
  • L'accessoire à ne surtout pas négliger, c'est la barre de maintien. C'est un accessoire extrêmement utile pour sécuriser une douche. Vous pouvez la positionner et l'installer à l'entrée de la douche soit à l'horizontale soit à la verticale selon le besoin de la personne. L'installer aussi près du siège de douche pour offrir un appui pour s'asseoir et se relever, elle est placée le plus souvent selon un angle de 30 ° en moyenne. Il existe aussi les barres main courante, ce sont des barres longues qui permettent d'avoir un point d'appui en permanence pour tous les déplacements dans la douche.
  • Pour les toilettes, il existe des réhausseurs surélevés de 10 à 15 centimètres vous permettant de vous asseoir et de vous lever beaucoup plus facilement. De plus, nous vous conseillons de mettre l'ouverture de porte des toilettes vers l'extérieure pour éviter l'enfermement en cas de chute ou de malaise.
  • Il n'est pas toujours facile, pour les personnes âgées ou handicapées de serrer les objets. Attraper un robinet court ou avec la manette trop épaisse devient alors presque impossible. Cette poignée allongée permet une préhension simple. Les brûlures sont un accident domestique courant chez les seniors, un mitigeur avec led qui indique la température de l'eau : bleu si elle est froide, rouge si elle est chaude, violet si elle est tiède. Un mitigeur thermostatique à corps froid est idéal sur une colonne de douche, cela permet de ne pas se brûler et d'avoir toujours une température constante.

 

2-Les adaptations majeures

Pour les gros travaux, il faut d'abord évaluer les besoins de la personne en vous aidant de conseil d'un ergothérapeute :

  • Vous pouvez changer votre baignoire classique par une baignoire à porte qui permet d'accéder au bain sans enjamber la paroi. L'ouverture de porte peut se faire à gauche ou à droite et s'effectue vers l'extérieure. Elle dispose aussi d'un siège ergonomique et de poignées et elle peut aussi être équipée d'un système de balnéothérapie pour votre bien-être.
  • Vous pouvez aussi choisir une douche à l'italienne avec un receveur de douche extra plat ce qui permet d'avoir le receveur de douche au même niveau que le sol de la salle de bain, sans marche ni démarcation en l'équipant aussi de barre d'appui cannelée, pour ne pas glisser même avec les mains mouillées ou savonnées ou des barres personnalisées en forme de T inversé qui offre aussi un appui pour un aidant.
  • Pour la douche, vous pouvez la munir d'une colonne de douche encastrable avec des douchettes latérales hydromassantes qui vous permettra de profiter pleinement des bienfaits d'une bonne douche.
  • Pour le siège, son choix se fait tout d'abord en fonction du degré de mobilité de l'utilisateur, de son autonomie et également de sa morphologie. Le type de chaise avec dossier donne un confort et on peut ajouter des accoudoirs relevables. Il existe aussi des sièges en U pour la toilette intime ou siège avec coussin bleu pour les personnes qui perdent la vue.
  • Un lavabo sans meuble de rangement et dont l'évacuation d'eau ne descend pas trop bas permettra à la personne de s'asseoir face au lavabo en ayant suffisamment de place pour les jambes. Le top du top, un lavabo fixé sur un bâti-support électrifié dont la hauteur est réglable à l'aide d'une télécommande. Il existe aussi des meubles de lavabo qui inclut le lavabo, deux tiroirs de rangement et surtout un fauteuil habilement dissimulé sous le lavabo.

 

3-Les normes d'aménagement

Les normes d'aménagement de la salle de bain et des toilettes pour une personne à mobilité réduite sont pour :

  • Un siège de douche dont la hauteur conseillée se situe entre 45 et 50 cm.
  • Une toilette rehaussée avec une cuvette située en 45 et 50 cm par rapport au sol.
  • Un distributeur de savon et un essuie-mains à une hauteur de 130 cm.
  • Un miroir inclinable dont le bas du miroir se situe à 105 cm du sol.
  • Un lavabo dont la hauteur conseillée se situe entre 85 cm (bas du lavabo) et 105 cm (haut du lavabo)
  • Une barre d'appui latérale d'aide au transfert comprise entre 0.7 m et 0.8 m pour les cabines de douche et WC.

Différentes aides financières sont possibles, elles dépendent bien sûr de chaque cas, il vous suffit de vous renseigner auprès du C.C.A.S de votre mairie.

Nouveau call-to-action

Écrit par Cecilia